Chapitre 1 : Les Cookies aux Détours de la Charente Maritime

Photo du départ
Les trois Cookies sur le départ

Top départ

Salut mon petit loup !

Il y a bientôt une semaine que nous avons pris notre envol vers l’infini et au delà.

Étions-nous prêts ? Pour la grande aventure, oui assurément ! Pour l’état des lieux, par contre nous étions en retard. Malgré la grande affluence au vide-appartement, il nous restait quelques affaires que nous n’avions pu vendre ou donner. Ton papa, en organisant une « vente/don » à la criée sur notre parking, a résolu le problème.

Une quinzaine d’amis seront venus nous accompagner pour ce coup de pédale de départ ! Cela nous a fait chaud au cœur.

Premières nuits et premières surprises

Bien rapidement, nous sommes arrivés à Pont l’Abbé d’Arnoult où nous avons rencontré Jean Marc et sa petite famille. Ce dernier s’ occupe de l’association OBIOS. Il nous a parlé avec passion de son travail et des différentes actions entreprises par l’association pour préserver la biodiversité.

Delphine et Liam dans le jardin à Pont l’Abbé

Comme pour les autres initiatives, nous en parlerons plus longuement dans nos vidéos ou gazettes. Ces quelques articles sont principalement dédiés au déroulement de notre aventure lente et quotidienne.

Au cours des premiers jours, nous étions un peu inquiets pour toi. Les deux jours précédant notre départ et les deux suivants, tu nous a fait une sacrée poussée dentaire qui t’a laissé un peu patraque. Mais tu t’en seras vite remis et croques de nouveau la vie, non plus à deux mais à quatre dents.

Photo - Route vers Nieul
Sur la route de Nieul

Direction ensuite vers Nieul les Saintes. Sur la route, nous fûmes surpris par la traversée d’un cimetière de camions.

Gros engins de toutes sortes, allant de la semi-remorque à l’épave de bus scolaire, en passant par la citerne de pompiers. Ces carcasses de métal gisaient ça-et-là, pêle-mêle au bord d’une petite route de campagne. Cette vision d’épaves abandonnées à leur sort sur plusieurs hectares nous donnait un avant-goût funeste de l’après tout-pétrole. Étrange casse-auto démesurée aux allures de tombeau. Nous détonnions dans ce paysage avec nos minuscules vélos.

Nous avons fait étape chez Bernadette, une chanteuse lyrique bien colorée qui possède de nombreuses cordes à son arc, et dont la maison t’a émerveillée par l’art qui y était exposé. Le doux son de musiques classiques t’a rapidement endormi. La nuit a été calme dans ce lieu reposant.

Sanctum Medolanum

Le lendemain, nous frottions aux coteaux de Saint Georges. Cela nous confirma une intuition forte : la nécessité de s’alléger rapidement.

Se séparer du superflu pour pouvoir mieux rouler nous apparut indispensable. Arrivés chez Françoise à Saintes, nous avons pris le temps de faire un premier tri qui nous a déjà allégé d’un bon sac de dix litres. Nul doute que ce tri se fera encore au cours des prochaines étapes afin de trouver le poids de forme de nos vélos en conservant l’utile et l’indispensable pour nous trois. Et notre chargement évoluera aussi au fil des saisons et de ta croissance.

Cette halte chez Françoise nous aura également permis de finaliser quelques démarches et de remettre la main au montage des diverses interviews déjà réalisées.  Aurélien aura filé un coup de main au jardin et nous aurons eu le temps de goûter de bons petits plats et de parler de la culture malgache.

Au cours de cette étape,  nous sommes arrivés en inconnus mais partons avec la sensation de quitter une connaissance de longue date. Nous espérons que la vie saura être douce et bien remplie avec toutes les personnes au cœur d’or qui nous ont ouvert leur porte et ainsi fait rentrer dans leur univers.

Les Cookies devant l’Arc de Germanicus

Martine a prolongé un peu plus cette belle escapade en Saintonge. Elle nous accueille en ce moment dans sa jolie petite maison toute colorée et vivante dont chaque pièce semble posséder une identité et une âme propre. C’est en soi un voyage (en) intérieur. Cette belle rencontre a failli ne pas avoir lieu à cause  d’une messagerie bien capricieuse.

Merci à elle d’avoir persévéré et d’avoir rendu ce moment possible. Toi qui est souvent à juste titre timide lors des nouvelles rencontres,  tu sembles l’avoir rapidement adoptée.

L’abbaye aux dames

Nous avons aussi une pensée pour les deux chats saintais rencontrés : Happy et Chouquette qui ont su indéniablement t’éveiller toujours plus et te permettre de te mettre debout à chaque moment où il passaient derrière ton dos !

Aujourd’hui nous avons rencontré Nicolas du comité Beneze,  la monnaie locale complémentaire de Saintonge. Si tu es curieux et que tu veux en savoir un peu plus sur cette initiative, n’hésite pas à aller lire cet article.  Après cette brève mais très riche rencontre,  nous avons flâné en touristes et visité pour la première fois en neuf ans l’abbaye aux dames de Saintes (nous avons toujours cru que sa visite était payante, mais il n’en est rien) ! Que de belles sculptures, que de beauté dans cet art roman !

En avant toute !

La Charente à Dompierre

Bientôt, nous quitterons Saintes pour rallier un territoire plus méconnu : la Charente, l’autre pays des cagouilles. Quelques contacts sont déjà pris avec des associations,  des initiatives ou des hôtes à Cognac et Angoulême mais gardons encore un peu de mystère !

Nous avons hâte de passer la frontière pour goûter un peu plus à l’aventure. Pour le moment, nos pas nous entraînent sur les sentiers de randonnées déjà empruntés. Comme un retour en arrière pour mieux faire un pas en avant.

Bonjour Charente !

4 Comments

  1. Un avant-goût funeste de l’après tout-pétrole ?
    Après le pétrole… le tout électrique ! Les décharges de batteries !

    • Bonjour Georges (ça fait tout drôle de parler à un chanteur connu) !
      Oui, ce cimetière de camions était sans doute le précurseur des cimetières futurs de technologies modernes dont les ressources ne sont pas illimitées sur notre petite planète limitée. Merci de ton commentaire et continue à nous enchanter de tes chansons qui sont parfois encore bien d’actualité.

  2. Je suis de tout cœur avec vous.
    Bravo pour les commentaires qui sont très intéressants !
    Que la suite vous réserve de belles surprises !

Laisser un commentaire