Faire fonctionner les réseaux sociaux

Quelques uns des nombreux réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux existent de nombreuses pages de groupes. En ce qui nous concerne, nous avons pris contact avec celles des réseaux Colibri des départements que nous traversons, au fur et à mesure. Outre le fait de trouver un potentiel hébergement, cela nous permet de faire connaître un peu notre projet et par ce biais de se faire des contacts que nous n’aurions peut être pas eus autrement. C’est ainsi, par exemple, que nous avons rencontré Pauline et Raphaël de la Drôle d’épicerie d’Angoulême. Grâce à Pauline, nous avons aussi pris connaissances des réseaux de parents existants sur Facebook.

Lorsque l’on sort des réseaux sociaux classiques, il reste aussi la possibilité de se renseigner sur l’actualité sociale et culturelle de l’agglomération traversée. Ainsi, on trouve parfois des dates de réunions d’informations d’associations fort intéressantes et parfois les coordonnées des membres chargé des relations avec le grand public. C’est en passant un sms à tout hasard pour demander à venir à une réunion du SEL d’Angoulême, que nous avons fait la belle rencontre de Nathalie. Bien au-delà du SEL, elle nous aura fait découvrir le projet de monnaie locale complémentaire et parler de son expérience associative. Elle nous aura bien dépanner à de nombreuses reprises, et sans elle, nous serions certainement rester plus furtivement sur Angoulême. Alors, encore un grand merci à elle.

À part un refus, il n’y a rien à craindre à contacter les acteurs des associations et initiatives locales qui font bouger le quotidien des endroits que l’on traverse. Et c’est souvent l’occasion de passer un moment convivial, de sortir du chemin tout tracé que l’on avait prévu initialement et de faire des détours inoubliables.

2 Comments

  1. Bravo pour votre initiative, abonnez-vous dans le Sel de votre région et à la route des Sel et vous
    trouverez tout le long de votre parcours des adhérents pour vous héberger dans toutes les régions de
    France et à l’étranger.
    Bonne continuation et bonne route.
    Chantal
    Présidente du SEL de Senonches (28)

    • Bonjour Chantal. Merci de ton commentaire ! Nous ne manquons pas de faire appel à nos amis sélistes quand c’est possible, leur générosité est sans fin. Nous passerons peut-être un jour en Eure-et-Loir et qui sait, peut-être se rencontrera-t-on ? Au plaisir ! Grâce à votre commentaire, nous nous sommes aussi aperçu que nous avions oublié de faire un article sur la route des sels, dont nous sommes bien sur adhérent ! Ce sera à corriger prochainement ! Autant que possible, nous adhérons dans un sel local (en plus de ceux d’origine, rochefort et royan) si on reste longtemps quelque part, ça nous permet de rendre la pareille et de faire de belles rencontres et échanges.

Laisser un commentaire