Réseaux d’hospitalité : Couchsurfing

Fête du Jubilée de la Reine Elizabeth II dans un petit village anglais
Fête du Jubilée de la Reine Elizabeth II

Certainement le plus connu de tous les réseaux d’échange d’hospitalité, Couchsurfing permet de créer un profil en ligne que l’on peut personnaliser afin de faire connaître à ses futurs hôtes ou invités ses centres d’intérêt et expériences de voyages précédentes. Il convient, en général, de bien remplir son profil, de personnaliser ses demandes et d’éviter de spammer à tout-va. Même si les demandes n’aboutissent pas toujours, c’est important de montrer à la personne que l’on contacte qu’on a pris le temps de la connaître. Comme la plupart des réseaux collaboratifs, Couchsurfing permet de laisser un avis sur le séjour en tant qu’hôte ou invité. Ce genre de système fonctionnant principalement sur la confiance mutuelle, avoir de bonnes appréciations peut toujours aider à briser la glace et rassurer la personne qui vous hébergera peut-être.

Nous avons fait de belles rencontres en Couchsurfing, surtout en Angleterre, en Irlande et en Lozère. On en a un peu parlé sur ce blog. Grâce au couchsurfing, on peut en général trouver une petite place où dormir chez l’habitant. Ce qui va parfois du petit bout de terrain pour planter la tente à la chambre dans un château. C’est surtout une façon d’être hébergé à moindre coût, dans des conditions parfois spartiates mais en général de façon plutôt conviviale ! La plupart de ceux qui s’inscrivent sur ce genre de réseaux ont le goût de la rencontre, du voyage et de la découverte interculturelle.

Malheureusement, Couchsurfing est à l’Hospex ce que Bla Bla Car est au co-voiturage. Très libre au départ, le système a été récupéré petit à petit par des gens bien inspirés qui en tirent désormais quelques bénéfices. Nous regrettons la suppression de l’outil « Carte » qui était bien pratique, ainsi que le bridage du nombre de demande par semaine lorsque l’on n’est pas « membre vérifié » (payant).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire