Chapitre 3 : The road so far…

Mur Lucky Luck
M. Cookie et Liam devant un mur peint

Petit lou’,

Nous avons fait la rencontre, une fois de plus, de personnes formidables au cours de notre cheminement.

En quittant les Jardins Respectueux, nous avons pédalé jusqu’à Jarnac. Nous avons pu nous y recueillir sur la tombe de l’ancien président François Mitterand. Celle-ci reste très modeste, et mis à part les très nombreux panneaux indicateurs nous indiquant sa direction, elle serait difficile à trouver.

Sépulture de François Mitterrand

Buste en pierre de Mitterrand

Rencontres à Châteauneuf

À Châteauneuf-sur-Charente, nous avons franchi la barre des 100 kilomètres parcourus. Isabelle nous a accueilli dans son petit paradis, une ancienne distillerie rénovée sur les bords de Charente. Elle  nous a parlé un peu de ces différents engagements, notamment dans des groupements d’achats, pour un jardinage en permaculture et dans des actions positives au quotidien. On a pu discuter aussi un peu pédagogie Montessori, unschooling et de cuisine végé. Tu as a pris un grand plaisir à jouer avec son petit garçon, très sympa, créatif et extraverti !

Un orage et de la grêle étant annoncés pour le lendemain, nous resterons sur Châteauneuf chez Véronique, une amie d’Isabelle. Elle est très engagée dans différents projets qui touche à la petite enfance avec un aspect développement durable. Elle nous parlera d’un projet de maternelle dans la forêt qui devrait se développer non loin d’Angoulême. Ce genre d’école existe déjà en Allemagne, mais cela serait complètement novateur en France. Nous souhaitons à ces personnes de pouvoir développer ce beau projet. Cela permettrait ainsi de reconnecter un peu plus notre jeunesse à la nature et à la nécessité de préserver l’écosystème dont on fait partie.

Lors d’une promenade dans Châteauneuf, nous tomberons par hasard sur l’atelier de Gégé. Il s’agit d’un ancien mécanicien qui répare des bicyclettes d’avant-guerre et des vélos plus récents comme hobby. Chouette rencontre inopinée. Il nous parle de sa passion, de ses belles pièces et de vélos en général.

Simplement heureux

Nous prenons ensuite la route en direction de Linars, non loin d’Angoulême. Nous serons hébergés chez Swann et ses trois enfants, une famille tout en simplicité et joie de vivre. Tu as eu beaucoup de bonheur, mon petit, à jouer avec les filles. Tu resplendissais de joie et vos rires emplissaient le salon. Avec Swann, nous avons pu parler parentalité bienveillante, maternage proximal et de ton histoire de naissance. Conseillère de La Leche League auparavant, c’est une mine de conseils et de douceur. Elle a su nous transmettre plein d’ondes positives. On s’est aussi régalé des délicieux petits plats végé qu’elle nous a fait goûté. Merci les enfants pour les sauces pimentées maison ! Notre séjour chez elle nous aura permis entre autre de continuer à faire un peu le tri de la remorque, qui en avait encore bien besoin.

Régime sec et Cookies en mode touriste

Chemin faisant, nous nous allégeons progressivement. Et cela était bien nécessaire !

Angoulême étant une acropole, il nous a bien fallu grimper pour arriver dans la vielle ville. Mention spéciale pour la côté près du golf qui nous a paru presque verticale avec Titine à pousser à bout de bras. Les pics d’altitude étant à une centaine de mètres, cela peut paraître relativement peu.

Mais quand il faut parfois traverser la ville pour aller d’un plateau à l’autre, cela implique de descendre lesdits plateaux (youpi !) pour les remonter de l’autre côté, et ce plusieurs fois sur une même journée (nettement moins drôle !).

Au cours de cette même semaine, nous avons donc pu apprécier de laisser parfois nos vélos chez nos hôtes. Nous nous sommes promené en touristes et avons profité du réseau de bus, la STGA, qui est très développé et permet de se rendre à peu près partout dans l’agglomération. C’était d’ailleurs la fête du réseau, qui fêtait ses 40 ans !

Lucky Luke, Joly Jumper, M. Cookie et Liam

Ça bouge à Angoulême !

Durant notre séjour Angoumois, nous avons découvert un petit café alternatif, Le Buveur d’Encre. Dans une ambiance feutrée, ses fauteuils à l’ancienne entourés d’amoncellements de livres en libre service nous ont permis de nous reposer au chaud après une matinée bien pluvieuse.

Nous avons fait la rencontre de Nathalie, assistante maternelle, qui s’occupe beaucoup du SEL Et-Changeons 16. Elle nous héberge quelques jours et nous lui en sommes très reconnaissants. Elle nous a aussi gardé Titine le temps que nous lui trouvions preneur.

Grâce à Nathalie, nous avons pu faire la connaissance de sélistes charentais lors d’un goûter partagé. Tu y auras rencontré un camarade de ton âge, un peu plus timide que toi mais qui commence à découvrir le monde à deux pattes. Tu auras eu ce jour-là la joie de retrouver les filles de Swann, qui étaient là elles aussi.

Nous avons aussi pu découvrir un nouveau mode de fonctionnement d’un système d’échange local, c’est à dire sans listing, mailing list ou modération mais avec un forum. Les carnets d’échanges, en minutes, étant eux aussi quelque peu différents de ceux que nous avions rencontrés jusque là.

Nathalie est également engagée pour la création d’une monnaie locale sur le territoire d’Angoulême. Si nos amis souhaite en savoir un peu plus sur cette chouette idée, ils pourront se rendre sur le site de MLC Poivre.

Les jours suivants, nous avons rencontré Emilie et Anthony, de Warmshowers, qui attendent l’arrivée d’une future petite cyclo-voyageuse. Durant ces quelques jours de canicule, leur petite maison fut une halte bienvenue pour nous. Entre voyage, équipement vélo pour bébé et travail social (Émilie étant aussi CESF), nous avons eu de quoi discuter. Nous leur souhaitons plein de bonheur pour la belle aventure qui les attend très bientôt.

Petit tour à Cyclofficine où nous avons rencontré Marion qui nous a parlé de l’association. Celle-ci met à disposition tous les mercredis du matériel pour réparer les vélos dans son petit local à la MJC de Ma Campagne. Un membre de l’association accepte de venir chercher Titine chez Nathalie pour l’amener à la bourse au vélo qui aura lieu dimanche à Festifastoche ! Chouette, ça nous ôte une épine du pied. Nous adhérons à l’association et désormais, nous pouvons bénéficier du programme Voyageureuses de l’Heureux Cyclage. Nous consacrerons un peu plus tard un article dédié à cette belle initiative, que tu peux retrouver ici.

Les Rack Pack, que nous ont gentiment conseillés nos cycl’amis d’Enjolivélo, ornent désormais nos portes-bagages et arrivent à contenir notre barda.

Françoise et son mari Daniel nous accueillent bien gentiment pour trois jours dans leur belle petite maison. Partant en vacances, ils nous laissent à disposition un petit appartement à part. La vue des magnifiques cerisiers bien garnies et du jardin fleuri égayera nos journées malgré la pluie. Nous regrettons de ne pas avoir pu rencontrer leur fille Amandine, avec qui nous avions échangé par mail. Nous apprenons par Nathalie que cette dernière est en fait la fondatrice du SEL d’Angoulême. Le monde est petit, tout petit.

Au cours d’une journée pluvieuse, nous découvrons la cité de la bande dessinée, qui nous laissera un arrière-goût de trop peu. L’exposition temporaire sur Will Eisner nous attirera plus finalement.

Ce soir-là, nous rencontrerons aussi Pauline et Raphaël avec qui nous échangeons depuis quelques temps sur Facebook et que nous avons découvert grâce à la page Colibri 16. Ces drôles d’oiseaux ont décidés de se lancer dans une belle aventure : la création d’une drôle d’épicerie, autant que possible zéro déchet, bio et local. Et comme cela ne suffisait pas, ils aimeraient aussi en faire un espace de co-working et d’ateliers partagés. Plein d’idées, de bonnes volontés et d’envie de faire bouger leur quartier, ils recherchent des soutiens pour monter leur entreprise en SCIC. Si tu veux en savoir plus sur leur beau projet, n’hésite pas à faire un tour sur leur page Facebook.

Plouf à Nautilis

Au cours de ces pérégrinations et durant la période de fortes chaleurs, nous en avons profité pour t’amener pour la première fois à la piscine, à Nautilis. Nous pensions que tu aurais quelques appréhensions avant d’entrer dans la pataugeoire mais que nenni ! Mon petit fonceur, tu étais à l’aise comme un poisson dans l’eau à quatre pattes. Tu nous a surpris et rendu fier par ta facilité à aller au devant de situations inconnues, à t’adapter et à prendre un plaisir fou à jouer, éclabousser, nager et monter des petites marches !

On pense à vous

Nous pensons beaucoup à une consœur cycliste qui a connu une sacré mésaventure cette semaine : ta cousine Inès, qui a fait une mauvaise rencontre avec la portière ouverte d’une voiture à l’arrêt. Plus de peur que de mal, c’est l’important. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et lui dédicaçons cette note. Il en va de même pour ton cousin Anthony qui traverse actuellement de sacrés soucis de santé et à qui nous souhaitons également beaucoup de repos.

Mme Cookie et Liam
A plus tard !

2 Comments

  1. Comme c’est bien écrit et bien expliqué ! On voit que tout ça c’est magnifique, que de jolis coins de France on a de la chance d’avoir et vous pouvez tous les trois apprécier ; quel bonheur de voir tous ces gens qui vous accueillent et enrichissent tout ce vous pouvez leur demander : tout ça c’est un pur bonheur. On vous embrasse très fort tous les trois et bonne continuation ! Maman Papa Claudine Guy

Laisser un commentaire